Lors du conseil municipal du 12 décembre, Jean-Luc Moudenc et sa majorité municipale au prétexte des « ajustements financiers parce que les caisses municipales seraient vides », ont d’ores et déjà ébauché le futur budget de la ville de Toulouse et ainsi, leurs futurs choix politiques. Lesdits choix déjà opérés justifient pour les années à venir les plus grandes craintes et ne font que valider ce que nous savions déjà : l’école n’est pas et ne sera plus une priorité pour l’équipe municipale. En revanche les caméras, et l’accompagnement des fantasmes urbains, oui ! Au-delà de ces choix, ce qui m’a paru le plus choquant c’est la posture désinvolte et totalement décomplexée de l’adjointe chargée de l’éducation qui affirme et assure en conseil municipal qu’une baisse de 13% du budget alloué aux écoles toulousaines est tout à fait envisageable car, dixit : « les écoles ne dépensent pas la totalité des sommes allouées »… Circulez, rien à dire et souriez, vous êtes filmés ! Cependant, je connais bien la communauté éducative toulousaine, cette analyse hasardeuse ne restera pas sans effet.                  

 

Publicités