Capture d’écran 2016-03-17 à 15.15.29

Les pensées du square du Capitole et les potelets du quai de la Daurade.

Mars 2016 : 2 ans se sont écoulés depuis l’arrivée de Jean-Luc Moudenc au Capitole.

Ces 2 ans d’exercice permettent de tirer un premier bilan de sa politique.

Pour moi, ce qui la symbolise le plus parfaitement se sont les pensées qui fleurissent dans le square du Capitole et les potelets flambants neufs place de la Daurade.

Ces modifications des projets initiaux de Bruno Fortier et Joan Busquets caractérisent l’idéologie politique de Jean- Luc Moudenc : retour du conformisme , volonté de remonter le temps politique jusqu’en 2008, et de modifier les projets que nous avons réalisés pour imposer sa marque de fabrique, renouer avec le conservatisme qui avait éloigné Toulouse de son destin de quatrième ville de France !

Des fleurs à la place des fourrés et des haies pour le conservatisme provincial…

Mais aussi…Des potelets éclosent place de la Daurade et  un peu partout dans notre ville pour lutter contre le stationnement anarchique, et redonnent de fait réalité à la voiture.

Ces choix viennent à l’encontre de la philosophie d’aménagement du centre ville de Joan Busquets, de notre volonté politique d’apaiser le centre ville et de favoriser la piétonisation et les déplacements doux.

La création éventuelle de la troisième ligne de métro renforcera encore la place de la voiture qui peut continuer à occuper l’espace en surface !

Les pensées et les potelets doivent nous alerter : attention, retour vers le passé et immobilisme à l’horizon !

 

 

Publicités